Commanderie de Notre-Dame-de-la-Boissière

En 1183, Thibaut V, comte de Blois, confirme et amortit la première donation que Gaudefroy de l’Isle a fait en 1181 de sa maison aux Templiers. En 1190, Thibaut leur fait un second don, celui du moulin de la Boissière au bas du Raffaux, paroisse Saint-Valérien. C’est en ce lieu qu’ils y établissent une commanderie et une chapelle sous l’invocation de Notre-Dame 1. Dans cet étranglement de la vallée menant du pied du château, la Boissière constituait une position stratégique de premier ordre, et un lieu de passage quasi obligatoire facile à surveiller. Selon l’abbé Bordas, historien du pays Dunois, la chapelle et la commanderie de la Boissière, avaient le même commandeur que celle d’Arville (dans le Loir-et-Cher) et de Sours en Eure-et-Loir2. Vers 1248, nous dit-il, on trouve mention des Templiers de la Boissière et de leur hôpital destiné aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, dans le cartulaire de l’abbaye de la Madeleine de Châteaudun3. Après la disparition de l’ordre du Temple, l’ensemble est dévolue à l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *